Un air d’été… 67, de Brel à Adamo

Musique Au Printemps de Bourges
Adamo avant Sanseverino. Abd Al Malik avant Gréco : le choc des générations, dans un bel élan d’amour sans âge.

Bourges

De notre envoyé spécial

Non, ils ne sont pas au programme de cette 31e édition du Printemps de Bourges, qui s’est ouverte mardi. Pourtant, l’affiche de leur album est placardée partout. C’est qu’Eté 67 est malgré tout là, en off, dans un bar d’abord, sur une scène ouverte en plein air, ensuite. Il s’agit pour le groupe liégeois de préparer la sortie de ce disque sur le label Wagram, à l’été… 07 (le 20 août, pour être précis). Le concert à Bourges fait partie d’une quarantaine de dates hexagonales en divers petits lieux, histoire d’appliquer ici les recettes qui leur ont tant porté chance chez nous.

Un autre Belge tient, lui, le haut du pavé, programmé entre Jeanne Cherhal, Mano Solo et Sanseverino. Il s’agit d’Adamo, présent pour la première fois en bord de Cher pour tout un concert. Jusqu’ici, il n’avait fait le déplacement que pour chanter « Les filles du bord de mer » au concert d’Arno pour Amnesty.

Le public berruyer, c’est aussi autre chose que le Casino de Knokke. Se produire devant le public très jeune de Sanseverino et de Mano Solo était en soi un challenge inédit pour celui qui profite en ce moment de son duo avec Olivia Ruiz. « Age tendre et cheveux gris », titrait Le Berry Républicain. Le plus dur, nous a avoué Salvatore quelques minutes avant de monter sur scène, fut de faire le choix pour ne garder qu’une heure de son vaste répertoire. En ouvrant par « C’est ma vie » et « Tombe la neige », il a mis les gamins dans sa poche. C’était beau à voir, tous ces gosses dansant et chantant à tue-tête les refrains.

En ouverture de soirée, sous ce chapiteau de 5.500 places, Jeanne Cherhal s’est parfaitement adaptée à la grandeur du lieu avec un set très rock’n’roll, passant du piano à la guitare électrique et à la basse. Habillée d’une légère mini-robe très estivale, elle a démontré qu’elle pouvait s’affirmer sur toutes les surfaces.

On a zappé Mano Solo (en version plutôt acoustique) pour aller voir Abd Al Malik qui ouvrait pour Juliette Gréco. Après la tournée des petites salles l’an dernier, Malik entame les festivals avec le même groupe très swing, mais avec une énergie décuplée. Ses mains, ses gestes, son corps… autant de postures « breliennes ». Le grand Jacques auquel il rend un hommage permanent, en plus de fondre « Ces gens-là » dans son « Les autres ». Malik parle vrai et juste, franc et fort. Un concert tout simplement renversant. Comme le fut celui de la Gréco, après lui, entre les chansons de Brel et de Gainsbourg soulignées par le piano de Gérard Jouannest (le partenaire de Brel et « parrain » de Malik, justement).

Retour sous le chapiteau pour Sanseverino et son big band. Même sans être un gros vendeur de disques, le titi parisien s’offre huit cuivres pour des chansons manouches qui ne cherchent pas pour autant la facilité. On met du temps avant d’entrer dans le concert, mais la gouaille et la bonne humeur de Stéphane l’emportent in fine.

En rentrant à l’hôtel, vers minuit, on a encore fait un petit crochet par le concert de Tinariwen. Les Touaregs clôturaient une soirée en hommage à Ali Farka Touré. Leur présence, les voix et les guitares électriques font toujours mouche, faisant souffler dans la salle ce vent chaud du désert. Pour entrer en transe, le blues du Sahara est ce qu’on fait de mieux en ce moment.

Pendant ce temps, dans les rues laissées aux hordes d’ados en goguette et aux bars en folie, on se prépare à vivre une semaine très chaude.

Jeanne Cherhal sera aux Francofolies de Spa le 20 juillet et Eté 67 le 22.

Abd Al Malik sera aux Nuits Botanique le 30 avril et aux Francos le 18 juillet.

Sanseverino, à Couleur Café le 29 juin.

Tinariwen sera à la Nuit Touareg du Botanique le 8 mai.

DemainJoshua, Adrienne Pauly, Feist, Higelin et Olivia Ruiz

COLJON,THIERRY

commenter par facebook

1 commentaire

  1. Pingback: Les albums de l'année: 9. Feist "The Reminder" :

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *