Liars: fucking

C’est en chantonnant «Everybody is a fucking liar» des Posies qu’on se rend dans le hall pour ce qui restera un – et Dieu sait si il y en a eu – des moments forts de cette troisième édition des Ardentes. Pas évident de décrire cette déferlante noisy emmenée par le survolté Angus Andrew qui trépigne et sautille comme un beau diable pendant 60 minutes.
Ces New-Yorkais qui adorent le bruit évoluent du côté de chez Sonic Youth ou Blonde Redhead. Mais c’est lorsqu’ils s’éloignent des territoires sonores précités, et qu’ils emmènent le spectateur du côté de Public Image Limited ou même de Gang of Four, que le radicalisme de leur musique prend corps. Les strates de guitares jumelées à la batterie assènent coup-de-poing sur coup-de-poing dans le public qui vacille. Saisissant. (Ph.Mn)


commenter par facebook

2 Comments

  1. Lo

    14 juillet 2008 à 8 h 45 min

    Absolutly fuckin’ amazing !! Une des toutes bonnes surprises, en effet…Avec les excellentissimes prestations de Spiritualized, Dizzee Rascal et The Streets !! La meilleure édition des Ardentes très clairement !

  2. stephane carion

    15 juillet 2008 à 18 h 01 min

    D’eux, je ne connaissais que le dernier album, un bon album tirant en tous les sens (diversifié, ce qui est rare de nos jours), et quelques extraits de concerts (plutôt bordéliques mais intéressants) vus sur youtube.
    J’ai été très étonné d’assister un set sobre et de qualité louchant vers une espèce de danse pouvant devenir trance….c’était même assez groovy.
    Un groupe aussi intéressant qu’Animal Collective que je m’empresserai d’aller voir en un autre carcan que ces pauvres 50′ que j’ai dû écourter pour ne pas rater une note de Spiritualized…

    The LIARS: à voir!

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *