Quand les aigles attaquent…

Department of EaglesPoète, artiste, bricoleur… Marcel Broodthaers pourrait être fier. Le Bruxellois faisait partie avec Stéphane Mallarmé et René Magritte, du groupe surréaliste révolutionnaire. Ce génial fêlé qui avait le sens de l’humour et de l’absurde fabriquait ses œuvres à l’aide de coquilles d’œuf, de briques et de moules… Il interviewait des chats (http://www.arteradio.com/son.html?473) et, on y vient, se nommait en 1968 conservateur du Musée d’Art Moderne département des aigles. C’est ce Département des aigles qui a inspiré à Daniel Rossen et son colocataire de l’époque, Fred Nicolaus, le nom de leur groupe : Department of eagles.

Daniel et Fred se rencontrent en l’an 2000 à l’université de New York. Ils commencent à faire de la musique ensemble pour passer le temps pendant un printemps particulièrement ennuyeux. Et empruntent du matériel à leur voisin, Chris Taylor, qui aujourd’hui officie parallèlement avec Daniel au sein de Grizzly Bear et a enregistré in « Ear Park », le deuxième album du duo.

Avant le premier, « The Cold Nose » (2003), Rossen et Nicolaus se faisaient appeler The Whitey on the moon UK. Sobriquet qu’ils abandonnèrent pour éviter de se prendre le bec avec un groupe portant pratiquement le même nom basé à San Francisco.

Bref. Sorti il y a quelques jours, « In Ear Park » est une petite merveille de folk tarabiscoté. Un disque riche, subtil, fouillé, féerique qui rappelle la pop anglaise sixties et parfois le lyrisme des musiques de Walt Disney. Il y a de l’emphase et une nostalgie de l’enfance chez les Department of eagles. Il y a aussi d’exceptionnelles chansons. Comme « No One Does It » ou un « Teenagers » que n’auraient renié Kinks et Beatles. « Pour atteindre à de hautes places, ce sont deux choses : il faut être aigle ou reptile, » disait Balzac. Pas étonnant que Rossen et Nicolaus tutoient les sommets.

J.B.

www.myspace.com/departmentofeagles

Album : « In Ear Park » (4AD)

[youtube KAzMTpUATys]


commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *