13 ans après, Richey Edwards déclaré mort

L’ancien guitariste et auteur-compositeur des Manic Street Preachers, Richey Edwards, a été officiellement déclaré mort à la demande de ses parents, a annoncé lundi l’entourage du groupe rock britannique.
La loi britannique permet à une famille de demander une déclaration officielle de disparition d’un de ses membres sept ans après sa disparition. Richey Edwards a disparu sans laisser de traces il y a plus de 13 ans… Sa mystérieuse disparition remonte au 1er février 1995 alors que le groupe devait s’envoler pour les Etats-Unis en vue d’une tournée. Ce jour-là, sa voiture a été retrouvée près du pont reliant le Pays de Galles et l’Angleterre. Il ne donnera plus signe de vie mais aujourd’hui encore personne ne sait si le musicien est toujours vivant ou mort…
De nombreux événements troubles et autres zones d’ombre continuent en effet d’alimenter l’énigme. Jusqu’à aujourd’hui, les parents de Richey n’avaient jamais tenu à le déclarer mort alors que la loi le permettait. Par ailleurs, le groupe, réduit à un trio, lui réservait toujours 25% des royalties perçues, bloquées sur un compte.
Plusieurs témoins disent avoir vu Richey Edwards depuis l’annonce de sa disparition. En Inde, ou aux Canaries, notamment. Il y a quelques années, une serveuse anglaise travaillant dans un bar à Teneriffe affirme qu’elle a servi un client qui a quitté précipitamment l’établissement lorsqu’elle lui a parlé de sa ressemblance frappante avec l’ancien guitariste des Manic. La formation galloise, toujours menée par son chanteur James Dean Bradfield, prépare en ce moment un nouvel album, qui succédera à “Send away the Tigers”, paru en 2007. Ce 9e opus des Manic Street Preachers, dont la sortie est prévue au printemps 2009, devrait s’intituler “Journal For Plague Lovers”. Il est produit par Steve Albini qui avait notamment officié à la réalisation de In Utero de Nirvana… L’album sera fortement marqué de l’empreinte de leur ami puisqu’il est entièrement composé de textes de Richey Edwards. “Nous avions ses textes depuis 14 ans (…). C’est d’une certaine manière une suite de notre album de 1994, ‘The Holy Bible’. Les textes ont été très peu retouchés, parce que certains d’entre eux étaient de la prose et devaient être transformés en paroles, mais tout vient de Richey“, a déclaré récemment James Dean Bradley. (AFP)

http://www.richeyedwards.net/ 

http://www.manicstreetpreachers.com/

http://www.myspace.com/manics 


commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *