Archive clôt en beauté sa tétralogie sociopolitique

Avec son neuvième album studio intitulé Controlling crowds. Part IV, le groupe anglais affiche ses ambitions. Sorti quelques mois seulement après Controlling crowds qui regroupait les trois premières parties de cette saga se posant la question de la manipulation des foules, ce dernier tome, issu des mêmes sessions, est nettement plus équilibré.

Le retour du rappeur Rosko John est mieux intégré dans l’ensemble, les onze titres plus courts (à l’exception de The empty bottle de sept minutes) évitent la redite. Les mélodies retrouvent cette force propre au groupe qui, cette fois, remplace le pompeux par les climats inquiets et mélancoliques, comme des lendemains d’une tempête qui a tout balayé sur son passage.

Il faut dorénavant réécouter ces deux disques comme un tout et réévaluer une œuvre riche et profonde. Archive se démarque définitivement d’une production courante, réussissant à procurer un immense plaisir avec, pourtant, un propos guère joyeux. Les comparaisons avec Pink Floyd, Radiohead ou Massive Attack n’ont plus lieu d’être. Archive a un ton et un style qui lui sont propres. Voilà une œuvre faite pour durer.

http://www.myspace.com/archiveuk 

Warner.

THIERRY COLJON


commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *