Nas, Damian Marley et l’affaire du drapeau rasta

Sur papier, la rencontre entre le rapper américain Nas et Damian Marley, fils de Bob de son état, avait de l’allure. Sur scène, c’était autre chose.

Tout comme la veille pour Snoop Dogg, une énorme foule s’est amassée devant la scène Titan, au fond de laquelle trônent les tronches des protagonistes en modèle géant. 21H15, ça démarre en grande pompe en mode zapping ghettoblaster. Les deux hommes chauffent le peuple avec un son massif. A partir d’un moment, on aimerait tout de même qu’ils terminent un morceau… Au bout d’un quart d’heure, Nas prend les rennes en solo, éructe son flow en mode énergique. C’est sûr, le bonhomme est de bonne volonté… Derrière, c’est quasi un groupe de rock qui accompagne. Et c’est le premier problème: ça manque de souplesse, de groove… En clair, ça bastonne dans le vide en ligne droite, sans relief, un comble quand on veut allier hip-hop et reggae. Et quand le groupe lance le riff psyché de cette veille tuerie d’Iron Butterfly, ça ne peut qu’être efficace, mais c’est surtout très facile et ça ne mène au final pas loin… en fait, nulle part, sinon à la case départ.

Quand Marley, Xème du nom revient sur scène, les choses ne s’arrangent pas forcément, même si on joue alors dans une cour logiquement plus souple. Et encore. L’homme ne dégage rien, simplement. Reste la longueur impressionnante de ses dread, jusqu’aux chevilles… On cherche en vain un truc qui ressemblerait vaguement à une chanson, ou simplement quelque chose qui accroche l’oreille… Rien. Le tout est désespérément middle of the road, les paroles sont banales («We can change the world», ce genre d’âneries) et on finit par ne plus s’intéresser qu’au cachet que doit toucher le péquin dont l’unique job est de faire flotter un drapeau rastafarien durant tout le concert.

Drapeau rasta, fils Marley… Quelqu’un a parlé de récupération de symboles aisément identifiables à des fins commerciales?

Didier Zacharie


commenter par facebook

23 Comments

  1. Chlawach Dupont

    28 juin 2010 à 11 h 18 min

    Monsieur Zacharie,
    A priori nous n’avons pas vu le même concert…. Il s’agit bien d’un exploit qui a été réalisé par Nas et Damian Marley hier en fusionant HIP hop reggae ragga et quasi rock pour le band qui accompagne. Les break entre ces styles étaient parfaits et damian marley à fait une belle prestation pour des morceaux difficiles à exécuter (entres autres au niveau de la justesse du chant). Le public était ravi de cette prestation contrairement à celle de snoop pour laquelle vous faites beaucoup d’éloge dans le soir de ce jour. Enfin, le porte drapeau a touijours accompagné damian marley a une époque ou il n’avait pas encore sorti jamrock. Il suffit de regarder certains lives sur youtube datant de quelques années… Pour ce qu’il en est de la récup de feu BOB, danakyl a fait la même chose quelques heures avant….

  2. Wirbowsky

    28 juin 2010 à 13 h 27 min

    Assez d’accord avec Chlawach.
    J’ai bien aimé le mélange hip-hop & reggae.

    Et dans la foule, l’ambiance était nettement meilleure que pendant Snoop Dog.

  3. Julien

    28 juin 2010 à 14 h 29 min

    Ben d’accord avec le chroniqueur. La fusion rap/reggae était à peu près inexistante, c’était très haché et décousu et dès qu’un morceau décollait un peu, il était… interrompu. Et point de vue niaiseries, c’était du solide. “reggae brings ganja and rap brings guns” en début de set, merci bien. pour leur part, les thématiques reggae restaient sur du “jah bless you”, “love each other” bétifiants. Y a autre chose à faire, après 40 ans de reggae, non ? Lynton Kwezi Johnson l’a fait. Et y a aussi autre chose à faire en termes de hip-hop “fusion” cf jazzmatazz. Je m’attendais à beaucoup beaucoup mieux. Heureusement qu’il y a eu “George Clinton sans George Clinton” et le P-Funk par après

  4. sophie

    28 juin 2010 à 15 h 11 min

    Mon cher Monsieur Zacharie,
    je rejoins l’avis de Chlawach en vous répétant que nous n’avons effectivement pas vu le même concert. Vu l’engouement de la foule, Nas et Damian Marley ont prolongé leur prestation respective de 30 min. Alors, s’il vous plait, un peu plus d’objectivité. On a l’impression que vous n’êtes pas du tout au courant de l’actualité musicale des deux artistes et, qu’en plus, vous ne connaissez pas leur répertoire. De plus vous leur collez une étiquette de “parvenus”, prétextant la niaiserie des paroles de Damian, la “bonne volonté” de Nas et le “quasi groupe de rock”.
    Je m’interroge : “Comprenez- vous l’anglais”, “Faut- il s’agiter dans tous les sens à la Joey Starr pour trouver grâce à vos yeux?”,
    “Et qu’en est-il des paroles violentes et provocantes des Snoop et NTM avec lesquels vous semblez être plus clément?”,
    “Et vous êtes vous déjà attardé un moment sur les textes de Nas , par exemple, qui sont loin d’afficher la niaiserie que vous citez plus haut?”
    Pourriez vous faire preuve d’un peu plus de professionnalisme à l’avenir?
    Cela dit, la fatigue des 3 jours de festival pourrait peut être expliquer un tel acharnement et manque d’objectivité, pour ce concert comme pour d’autres que vous avez relatés!
    Alleï,Bon repos!

  5. R1

    28 juin 2010 à 16 h 15 min

    moi chuis d’accord avec Christine..

  6. Luca

    28 juin 2010 à 16 h 55 min

    I fully agree with LE SOIR. After seeing Salif Keita at Titan Stage, my ears could not bear that unsuccessful attempt to mix two completely different musical cultures. We went to Fiesta Stage and we found a very interesting band: Mokoomba!

    salut

  7. Rikaï Zaza

    28 juin 2010 à 17 h 21 min

    Je table sur 50 commentaires (exceptés les miens).

  8. Michaël

    28 juin 2010 à 17 h 29 min

    Plutôt d’accord avec Sophie.
    Il semble que vous ne connaissez pas du tout le répertoire des deux chanteurs. Nas est un rappeur US engagé contre la criminalité et les stupéfiants (drogues dure) qui font grand vent dans la ville de New York. Pour ce faire écouter attentivement sa chanson ‘I Can’. Il ne sagit pas de Hip Hop à la Gansta mais bien de Rap à la US, dans lequel il défend ses positions contre ce qui tourne mal dans ce monde et tente d’apporter du changement dans les esprits des gens qui l’écoutent.
    Tout ceci rentre parfaitement bien avec le style de Damian Marley qui est bien différent de son père tout en gardant les convictions de ce dernier.
    Le concert d’hier était une parfaite réussite. Néanmoins, on peut souligner le manque de compréhension des texte des deux chanteurs par le publique (pour certain, ça devait être la première fois qu’il entendait leur répertoire).
    Étant fan des deux chanteurs, j’ai été comblé. Seul chose, j’aurai bien voulu entendre un petit “My Generation” de leur dernier album, chanson entrainante et pleine d’espérance.
    Mais, dans l’ensemble, j’ai été conquit!
    Sur ce, bonne journée.

  9. bertrand

    28 juin 2010 à 18 h 27 min

    bonjour je suis pas le seul a pensé pareil que le soir, je suis parti au bout de 40min et dire que je pensais que ca allait être le concert a pas rater de couleur café. Et pourtant pour moi ce ne l’était pas , il y avait aucun duo si je peut dire .
    Et pour michael je connais leurs répertoire et j’aurai aimé ne pas le connaitre hier p-e que ca m’aurait emporté.
    ET quand j’ai entendu mais amis qui sont resté jusqu’ a la fin la seul chose etaient d’eux ouais c’était bien la fin. tu m’etonne attendre 1h30 pour enfin avoir un echange entre ces 2 grands artists sur cd qui termine par welcome et road to zion , bien content d’avoir été voir Primitiv et wax tailor a la place.

  10. Sam_BXL

    28 juin 2010 à 21 h 42 min

    Très bonne analyse de Michaël. Le rap de Nas est très révolutionnaire du fait qu’il dénonce la violence, les armes, …
    Ca se marie très bien avec le ragga-reagge de Damian. 2 voix très complémentaire pour ce beau concert à Couleur café.

  11. Robert Mitchum

    28 juin 2010 à 23 h 37 min

    ça fait du bien de dézinguer ce qu’on ne connaît pas mister DZ? Sinon, y’en a qui ont aimé >>> http://allaccess.blogs.lalibre.be/archive/2010/06/28/duo-final-tres-couleur-cafe.html

  12. Jonathan

    28 juin 2010 à 23 h 57 min

    Chlawach Dupont, le 28 juin 2010 11:18

    Super réponse, comme quoi,… des journalistes musicaux qui sont blasés c’est aussi chiant à lire que ce qu’il décrit 😉

  13. Christine

    29 juin 2010 à 1 h 58 min

    autant lire un journaliste blase qui donne son avis honnetement qu’un journaliste a la “c’etait suuuper sympa quoi” qui ne voudrait offuscer quelconques selles a frequence modulable..

  14. chlawach dupont

    29 juin 2010 à 9 h 04 min

    Et bien, Monsieur Zacharie, votre collègue du “soir” monsieur Manche à un avis oppposé au votre dans le soir de ce jour. Comme quoi, les journalistes n’entendent pas toujours la même chose et permettent une lecture différente d’un même évenement. C’est rassurant…

  15. Renaud

    29 juin 2010 à 11 h 31 min

    A ce demander si l’auteur a vu le concert tout court… Ambiance hallucinante et performance réussi. Les deux loustics ont donné au public ce qu’il était venu chercher. Damian a le groove dans la voix et dans le flow, Nas assure ses texte difficile a executer en live (“one mic” géniale). J’hallucine encore plus quand je lis la critique que vous octroyer a snoop qui fait de la merde depuis bien longtemps (heureusement que son DJ était là sinon…). Rien de superflu pour ces deux artistes, essentiellement jouissif.
    Salif Keita ENORME aussi, enchainé avec wax taylor et steel pulse. Merci cool caf’ pour ce long dimanche musicale!

  16. Guismo

    29 juin 2010 à 15 h 45 min

    J’ai moi aussi particulièrement apprécié ce concert…le coté brut du rap allégé par les belles mélodies du reggea, un mélange parfait. Bien au dessus du soporifique Snoop Dogg….

  17. Victor

    30 juin 2010 à 12 h 08 min

    Cette review est vraiment pas représentative du concert que j’ai vu.

    Ils ont enflammé la scène, Nas le GOAT du rap tout simplement, très charismatique, et Damian qui a amené le côté musical et festif du reggae. Il y avait un vraie alchimie entre eux, j’ai vraiment senti que cette collabo sur “Distant Relatives” avait un véritable sens. Et quelle ambiance, quelle intensité dans le show ! J’ai assisté à un des meilleurs concerts de ma vie.

    Ce qui est marrant, c’est qu’on sent trop le gars qui ne connait pas les deux artistes, leur passé et leur répertoire, mais qui se permet d’attaquer gratuitement avec des arguments bidons…

  18. Chasseur Immobilier Lyon

    30 juin 2010 à 14 h 43 min

    Ou quand la montagne accouche….d’une souris.

  19. YAS

    5 juillet 2010 à 14 h 51 min

    Je ne suis pas du tout d’accord avec cet article.

    Premièrement, le concert présente l’album “Distance Relatives” de Nas et D. Marley qui a pour objectif de rapprocher les styles musicaux et les peuples du monde.

    Deuxièmement, les messages des chansons sont très profonds et font le lien avec le continent Africain! Donc c’est un travail profond sur l’identité des deux artistes qui a été mené.

    Dérnièrement et c’est l’avis des milliers de festivaliers c’était le meilleur concert de Couleur Café.

  20. lesoir

    5 juillet 2010 à 14 h 53 min

    @YAS: c’était également l’avis de Philippe Manche dans “Le Soir”. A chacun sa sensibilité…

  21. Mathieu

    19 juillet 2010 à 17 h 55 min

    Comme beaucoup, je suis surpris de l’aspect négatif de cet article. J’étais là, au milieu de la foule, et l’ambiance était vraiment exceptionnelle. Les artistes ont tous les deux assurer, et nous même offert quelques morceaux qui se se trouvent pas sur distant relative. J’attendai ce concert avec impatience et je n’ai pas été déçu, bien au contraire. Damian Marley est vraiment un artiste est exceptionnel, Nas également. Merci à eux deux pour ce très très bon moment, c’est le concert que j’ai préféré sur les 3 jours de Couleur Café

  22. Osiris

    24 juillet 2010 à 0 h 15 min

    Je viens juste de tomber sur cet article, heureusement que c’est un blog, donc on peut raconter en toute subjectivité ce que l’on croit savoir!Mais je trouve l’auteur particulièrement de mauvaise foi et à mon avis il s’est retrouvé devant ce concert par hasard et ne connait rien à l’affaire…
    Bon , je ne vais même pas trop m’attarder parce que les vrais connaisseurs ont apprécié et je ne peux que conseiller à l’auteur de ce blog de trouver autre chose que la musique à critiquer! Et pour ce qui est des paroles (je parle très bien l’anglais), le niveau est LARGEMENT au dessus de la moyenne!
    Bon je sors sinon je mousse!!!

  23. sophie

    24 juillet 2010 à 2 h 24 min

    juste ravie de constater qu’une majeure partie des blogueurs a appréciée les vibes positives de ce concert…

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *