Cypress Hill : une prestation à graver au burin

En 2008, le trio hip-hop de Los Angeles livrait, en bord de Meuse, une prestation à graver au burin dans les annales du festival.

Si leur dernier album Rise up n’arrive pas à la cheville de Black Sunday, B-Real, Sen Dog et leur fabuleux percussionniste Bobo (fils du légendaire Willie) n’en ont cure. Sur scène, Cypress Hill fait office de véritable tsunami où le groupe se concentre sur ses grands classiques (de « Insane in the brain » à « I wanna get high ») pour retourner la plaine. Une petite taffe pour la route ?

Aux Ardentes, le Jeudi, 22 h 30 à l’Open Air

PHILIPPE MANCHE


commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *