Heavy Trash : c’est le rock’n’roll fait homme

heavytrash.jpgIl a le son, la gueule, l’attitude… Jon Spencer, c’est le rock’n’roll fait homme. Depuis 25 ans et la création de Pussy Galore, le New-Yorkais prêche la bonne parole blues et défend la cause rock avec classe et fièvre. Ce n’est pas en compagnie de sa femme Christina Martinez et de Boss Hog, ni de Russell Simins et Judah Bauer, ses acolytes du Blues Explosion, que le bonhomme s’arrête cet été à Liège mais avec son pote Matt Verta-Ray (Madder Rose, Speedball Baby). Heavy Trash, leur groupe de rockabilly, a sorti l’an dernier un troisième album : Midnight Soul Serenade. C’est sexy, vicieux et ça fait remuer du bassin.

Au Ardentes, Samedi, 19h10 au HF6)

BROQUET,JULIEN


commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *