Les sorties rock et variétés de la semaine

Trentemoller « Into the great wide yonder » – The baseballs « Strike » –Gilberto Gil  « Fé na festa » – Enzo Enzo « Têtue » – « Shrek forever after »

Trentemoller « Into the great wide yonder » ✶✶✶

Admirez la pochette du second album du producteur danois : une explosion, un nuage de poussières, un éboulement. Tout à l’image d’une musique électronique superbement étouffante, avec des éclairs, des étincelles sonores, des ambiances cinématographiques épaisses et mystérieuses. Une belle bande sonore de fin du monde. In My Room-N.E.W.S. En concert à l’AB le 26/10. http://www.myspace.com/trentemoeller

The baseballs « Strike » ✶

Encore des petits malins (allemands pour changer) qui ont eu une idée (une ! Pas deux !) : travestir en version rockabilly les tubes de Beyoncé, Rihanna, Katy Perry, Leona Lewis, Scissor Sisters, Pussycat Dolls, et, pour convaincre les plus vieux : Gloria Estefan et Elton John. Malins mais fatigants, qu’on vous dit ! Warner Music. http://www.thebaseballs.com/

Gilberto Gil  « Fé na festa » ✶✶

À attendre ce disque fort joyeux, fait pour la danse et la fête, on se dit que le grand Gilberto est soulagé de ne plus être ministre de la culture de Lula. Le voilà rajeuni avec un disque pétaradant fait pour secouer son popotin. Emarcy-Universal. Au Gent Jazz ce jeudi 15. http://www.gilbertogil.com.br/

Enzo Enzo « Têtue » ✶✶

Après un petit passage du côté de la chanson pour enfants, en attendant le retour du succès, Körin retente le coup envers leurs parents avec des chansons douces et légères écrites avec (ou plus souvent par) Kent, Roé, Romain Didier, Julien Clerc, Bertrand Pierre, etc. Un certain sens touchant de la tradition et de l’authenticité. Naïve-PiaS. http://www.myspace.com/enzoandko

« Shrek forever after » ✶✶

Tout blockbuster se doit d’offrir un juste équilibre entre extraits sonores du film et stars commerciales (Scissor Sisters, Weezer, Lionel Richie, Beastie Boys, Mike Simpson, etc.). Même Antonio Banderas massacre « One love » de Marley. Ce qui n’entame en rien la bonne humeur de cettebande originale. Geffen-Universal.

THIERRY COLJON


commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *