Lokerse Feesten : Alice Cooper ne meurt jamais

Alex Van Hees

Avec le gang de trash metal de Brooklyn Anthrax, les idoles des jeunes Papa Roach et Life of Angony, les Lokerse Feesten avaient des allures de Graspop ce dimanche soir. Mais personne n’était dupe quant à la star de la soirée. Dimanche dans la nuit, Alice Cooper a été impérial.

Lorsqu’à 23 heures pétantes Alice Cooper entame son célèbre « School’s out », le public toujours aussi nombreux et qui brasse plusieurs générations ne se sent plus de joie. Chaque lettre du prénom de scène de Vincent Furnier est suspendue et donne à la scène un petit air de décor de film de Tim Burton.

Pendant nonante minutes et soutenu par un groupe en béton armé, le fils du pasteur baptiste va revisiter les moments phares de ce précurseur d’un hard rock théâtral et grand-guignolesque dont Marilyn Manson, en tête, revendique l’héritage.

Aussi intemporel que son répertoire, Alice Cooper a joué le jeu avec un show digne des films d’horreur de série B. Et il résiste à tout, Alice. A la chaise électrique, à la guillotine, à une seringue géante qui le transperce, à un caisson qui l’écrabouille et à une mutation génétique quand il apparaît en croisement d’une araignée géante et d’Edward aux mains d’argent. Et même à la politique lorsqu’il brandit un drapeau belge lors d’« Elected » en glissant dans le texte une allusion à la situation politique nationale.

C’est drôle sans être pathétique. Plus sidérant est la confirmation, en réécoutant les « No more mr nice guy », « Billion dollar babies » ou « Killer », qu’Alice Cooper a influencé toute une génération de rockers allant de Kiss aux Guns N’Roses qui ont d’ailleurs repris « Only woman bleed », chanté dimanche. A 62 ans, l’animal n’a pas usurpé son statut de légende vivante. Respect, mec !

Les Lokerse Feesten se poursuivent jusqu’au dimanche 8 août. Infos sur le site www.lokersefeesten.be

PHILIPPE MANCHE

(photo Alex Van Hees)


commenter par facebook

3 Comments

  1. Chasseur Immobilier Toulouse

    4 août 2010 à 12 h 47 min

    Ahhh Alice Cooper, toute ma jeunesse, qu’est ce que j’aurais aimer voir ce concert….
    Merci pour ce compte rendu !

  2. Rikaï Zaza

    4 août 2010 à 20 h 34 min

    Un vieux travesti : il me plait !

  3. Chasseur Immobilier Toulouse

    4 août 2010 à 22 h 09 min

    et toujours une grosse pêche tout de même l’ami Vincent !

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *