Cali, t’es Spa !

Cali. Photo Dominique Duchesnes.

Après Calo, Cali. Il est 1h15 et le fou chantant termine sur la grande scène son set toujours aussi fou. Si les sonorités stridentes de Honk Kong Dong ne risquaient pas de nous endormir, Cali a tout de même veillé à assurer le spectacle en rendant hommage à ses idoles (dès l’entame par “New Gold Dream” des Simple Minds), citant aussi bien le Velvet (“Sunday morning”) qu’Eric Cantona, Adamo et Arno (“Les filles du bord de mer”), Miossec, Higelin, Thiéfaine… et bien sûr Léo Ferré. Oui, il a plongé dans le public.

Voici ce qu’il nous en disait dans l’après-midi, une fois terminée l’étape du Tour de France: “Chaque fois, je dis non, je ne le ferai pas. Je promets à ma famille qui s’inquiète que je ne le referai plus et jusqu’ici, je n’ai jamais tenu ma promesse”.

Cali est heureux avec ce groupe. Ses trois amis flamands (Boris, Sarah et Geoffrey de Hong Kong Dong) lui apprennent le néerlandais: “Tous les matins, ils m’apprennent des mots que je ne peux pas répéter à un journaliste”, nous a-t-il avoué.

Cali adore Spa où il a toujours été accueilli comme un roi. On se souvient de son complot avec Stephan Eicher, au Casino, comme cette Fête sous la pluie. Ce soir, il a bien crié cent fois le mot Spa, allant jusqu’à faire danser et chanter une spectatrice qui en parlera encore dans 50 ans à ses petits-enfants. Il reviendra, il l’a promis. En 2012, en version piano-voix. D’ici là, merci Bruno, t’es un roi!

Avant lui, on a apprécié Hooverphonic, avec un Alex qui n’a pas été seul à assurer le spectacle en français, puisque le claviériste a pu reprendre le “Comme d’habitude” de Cloclo qu’il aime tant en karaoké. Noémie, pour une débutante, s’en sort très bien même s’il faudra encore un peu de temps pour que son charisme nous touche réellement. Pour le moment, elle se contente d’avoir une belle voix, ce qui est déjà pas mal. Et puis, c’est AaROn qui a déployé sa puissance tant mélodique que rythmique, avec ce visuel très réussi et ces basses qui vous secount la Place comme pas deux.
Allez, demain, c’est Stromae. et ça aussi, ça va encore être un bazar !

THIERRY COLJON

[nggallery id=461]

[nggallery id=463]


commenter par facebook

1 commentaire

  1. erfdienstbaarheid

    23 juillet 2011 à 13 h 38 min

    Ah Cali, je suis parti avant lui. Le bus pour nous ramenez a nos voitures était plein.

    On aurait du pour l’artiste Francophone choisir le violoniste d’Hooverphonique en Karaoke, je serais resté.

    A part ça, Aaron bien et chanteuse d’Hooverphonic très bien, mais une tête de première de classe comme toute la bande.

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *