Des airs de Bretagne au BSF

Ceux qui avaient fait le trajet, il y a un mois, vers Hotton et le festival La Semo, auront eu hier un sentiment de déjà vu avec l’affiche du Brussels Summer Festival et la présence à l’affiche de Thomas Fersen.

Au thermomètre, le BSF l’emporte largement sur La Semo en ce jour le plus chaud de l’année. Au baromètre de la popularité, c’est BaliMurphy qui a recueilli les faveurs du public, avec un concert millimétré, qui s’achève sur un mini-lancer de ballons. Les rangs étaient moins serrés pour Thomas Fersen, qui au cours d’une bonne heure et demi de concert, n’aura qu’à moitié réussi à maintenir l’attention pour cette escapade en pays breton à laquelle il a convié son public. Direction le Finistère et Saint-Jean-du-Doigt, avant de faire un crochet vers Lanmeur et son presbytère (pour l’inédit “Le curé de Lanmeur”) Point pourtant de syndrome Nolwenn Leroy (ou comment s’acheter une identité bretonne à moindre prix) ici; si Fersen, accompagné de son fidèle Pierre Sangra et d’Alexandre Barcelona à l’accordéon, se permet un retour à la maison, ce n’est que pour mieux repartir vers d’autres rives, celles de Marseille (pour “Mathieu”), de la JamaÏque (un “Chocolat” sans croquant) et des horizons de Paradis de son dernier album. Abandonnant le ukulélé de la première demi-heure, il se transporte au piano pour livrer “Le balafré” et “La barbe-bleue”.

Ce seront pourtant les moments où la guitare électrique est de sortie qui s’avéreront les plus emballants d’un concert assez uniforme dans l’ensemble, avec des relectures enlevées de “Diane de Poitiers” ou “Zaza”. De quoi remettre au goût du jour l’énergie de la tournée du ‘Pavillon des fous’, et nous faire regretter l’option plus timorée de ce passage par le BSF.
A 23h30, c’est sur un “Filez avant qu’le jour se lève”, les yeux dressés vers le ciel, que Fersen prend congé de Bruxelles. Une partie du public n’avait pas attendu son signal pour partir, sans doute avec l’impression d’avoir été trompé sur la marchandise si on lui avait promis “Une pièce montée des grands jours”. C.Pt


commenter par facebook

6 Comments

  1. siocnarfus

    16 août 2012 à 13 h 01 min

    Pour info, BaliMurphy n’était pas à LaSemo cette année…

  2. calivero

    16 août 2012 à 14 h 23 min

    Je confirme pour Thomas Fersen.
    Pas mal mais sans plus… et je suis partie avant la fin…

  3. Mez

    17 août 2012 à 11 h 26 min

    T. Fersen, c’était nullissime pour parler plus franchement. Il faisait chaud, les gens étaient chauds, avaient envie de bouger, de danser, d’être entraînés par une belle soirée d’été, et lui a choisi toutes les options les plus ennuyeuses. Résultat, les gens partaient, croisaient les bras sans bouger, ou… se foutaient de lui.
    Il paraît qu’il est proche de sa fanbase, et blah blah, mais c’était l’occasion de convaincre un nouveau public et de lui faire passer une bonne soirée! Occasion manquée.
    Le pire du pire, on commençait à sentir l’appel du lit tellement c’était mou et lui, comme un con, arrive encore à sortir “il est temps d’aller dormir” au milieu du concert. Merde, c’était le moment de relancer la machine, pas d’encore plus vider l’espace!
    Boulet.

  4. Isabelle

    18 août 2012 à 20 h 04 min

    Je ne sais pas où le commentateur est allé chercher un concert d’une heure et demi pour Thomas Fersen… Celui-ci a duré moins d’une heure (50 minutes) et peut-être une dizaine de minutes de plus (je ne suis pas restée jusqu’au bout) pour le ou les rappels. J’ai trouvé cela étrange vu qu’il passait en vedette. Quelques jour plus tôt John Cale nous avait donné une heure et demi d’un magnifique concert alors qu’il ne passait même pas en vedette. De manière générale je trouve que les artistes jouant dans des festivals ne respectent guère le public en leur donnant des concerts plus qu’à l’économie. S’agissant de Fersen j’étais conquise d’avance et pourtant j’ai eu l’impression qu’il se moquait un peu du public, se contentant de faire le strict minimum afin de pouvoir plier bagage au plus vite. Déception…

  5. C.Pt

    18 août 2012 à 21 h 01 min

    Bonsoir Isabelle.
    Ai du avoir des problèmes de montre, dans ce cas, puisque le concert a démarré à 22h, pour s’achever vers 23h30. Mais si ma tocante m’a joué un mauvais tour, merci de ne pas lui en tenir rigueur, elle ne voulait pas ajouter à la mauvaise humeur du concert.
    Bonne soirée à vous.

  6. gervy

    20 août 2012 à 11 h 42 min

    Coucou, je l’ai vu aussi le Thomas (première fois en ce qui me concerne) et je connaissais bien et adorais une poignée de chansons… qu’il n’a pas daigné jouer (“Monsieur”, son “tube”, “Deux Pieds”, etc) et ce qu’il a joué à la place m’a laissé perplexe… Groooooosse déception. Par contre, il a clairement joué plus de 50 minutes !

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *