Lentement mais sûrement, Silicon Ballet

Silicon Ballet, le side project lancé par les Hutois de Showstar, a beau avoir été qualifié d’utopique par ses principaux animateurs, il n’en poursuit pas moins son petit bonhomme de chemin. Sur scène, mais aussi sur disque et même en vidéo. « Slowly slowly », premier extrait de l’ep annoncé pour le début de l’année, a ainsi déjà fait l’objet d’un clip…

Après Utopia, le six-titres sorti en mars dernier, Slowly slowly sera donc le deuxième ep de Silicon Ballet. Le disque a été enregistré en Belgique durant l’été, puis mixé à Melbourne par Gareth Parton, lequel a déjà travaillé avec The Go! Team et Foals notamment, mais aussi Showstar, en l’occurrence sur les deux derniers albums du groupe.

Son, image et 2013 : Christophe Danthinne récapitule les premiers mois d’existence de ce projet parallèle…

Quelle importance accordes-tu à l’identité visuelle de Silicon Ballet ?

Lorsque Showstar a décidé de se lancer dans ce projet, le choix a été clairement fait de se mettre volontairement en retrait et d’utiliser un visuel qui ne se concentrerait pas sur les personnes mais sur les ambiances. L’idée est de coller au plus près à la musique et il est évident qu’une belle pochette, un beau clip, influence, interroge et donne un sens. C’est pourquoi nous mettons toujours un soin particulier à choisir nos visuels et les personnes avec qui nous collaborons.

Pourquoi avoir alors confié la réalisation de ce clip à un artiste, Sébastien Petretti, qui en compte très peu à son actif ?

La réalisation de nos clips est souvent le fruit de rencontres un peu hasardeuses. Lorsque nous cherchons une nouvelle collaboration, nous en parlons autour de nous, nous regardons ce qui se fait de nouveau et parfois, les réalisateurs avec qui nous avons déjà travaillé nous renvoient vers d’autres, parfois moins connus mais dont ils apprécient le travail. C’est ce qui s’est passé avec Sébastien. Je l’ai contacté, je lui ai exposé le projet et nous avons échangé nos points de vue. Quelques jours plus tard, il a écouté la chanson, il nous a proposé un scénario et cela nous a emballé.

L’ep ne devait-il pas initialement sortir en novembre ?

Oui, mais il sortira finalement début 2013. Il a été retardé pour plein de raisons techniques, de coups du sort et de contretemps fâcheux. Et donc, c’est lent (tout a été enregistré en juin). Et donc, c’est frustrant. Finalement, le titre de l’ep était plutôt prémonitoire. Mais d’un autre côté, il colle plutôt bien à l’état d’esprit du projet et ça nous laisse du temps pour façonner le futur de Showstar…

Didier Stiers

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *