Sessions Urbaines 2013 : entre rap et street art

Comme chaque hiver depuis cinq ans maintenant, le mois de janvier est celui des Sessions Urbaines, soit l’occasion de se faire un petit instantané de la culture hip hop en Belgique francophone. Au travers du rap principalement, mais pour varier les plaisirs, il y sera cette fois aussi question de street art, tandis que quelques invités d’au-delà de nos frontières viendront montrer comment ils manient plume et micro.

Et tout comme l’an dernier, ces Sessions organisées par l’asbl Lézarts Urbains s’étalent sur quatre jours. Elles débutent ce jeudi 24 janvier au Botanique, avec deux « vieux de la vieille », en clair Smimooz et Grazzhoppa, mais également des showcases de Convok, Djubay et Nina Miskina.

Nina Miskina ? Cette dernière, couronnée « parolière rap » lors de la remise des Prix Paroles Urbaines en 2011, n’en est plus à sa première participation à l’événement. Sauf que là, elle s’y affiche avec Désordre, un ep sept titres qui dit sa singularité et ne fait pas vraiment dans l’eau de rose. Elle y parle prostitution et alcool, mère célibataire et mal-être. Oreilles sensibles sachez-le, elle a la rime glaçante ! En même temps, Nina Miskina se plie à l’exercice de l’egotrip et du coup, « kicke en talons aiguilles » et casse « les faux mc’s qui font de l’aérobic sur des gros beats » ; tellement drôle qu’on regrette la brièveté du morceau (« G. point »).

C’est samedi, toujours au Bota (Rotonde), que se tiendra la finale du Rap Contest au cours de laquelle s’affronteront Gash (Charleroi), Kaysee Montejano (Bruxelles), Krymoghaine (Bruxelles), La Selecta (Charleroi) et Tonino (Namur). Au préalable, de 14h à 16h, Lézarts Urbains propose une visite guidée graffiti et street art dans le quartier (3€). Attention : réservation obligatoire au 02/538.15.12 (ou caroline@lezarts-urbains.be).

Jeudi 31 janvier, encore au même endroit, retour à la musique, avec entre autres Dynamic, mais aussi Speech Debelle (la Londonienne, lauréate du Mercury Prize en 2009) et l’intéressant projet Say It Loud qui réunit un live band monté pour l’occasion et dix rappeurs qui ont eu l’occasion de faire parler d’eux au cours de l’année écoulée. Parmi ceux-ci : Mochélan et Pitcho.

Dernière étape : le 2 février, avec une Rap Session où l’on retrouvera des Belges et des invités étrangers tels Nemir (France) ou Matador (de Wa BMG 44, Sénégal)… Comme on dit : il n’y a que l’embarras du choix, mais c’est réjouissant quand il est question « d’art urbain ».

 

Didier Stiers

Sessions Urbaines, 24, 26, 31 janvier et 2 février au Botanique.
Tickets : de 5€ à 20€.
Infos et programme complet : www.sessionsurbaines.be et www.lezarts-urbains.be.

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *