Le rap du Côté Obscur

Il fallait bien que ça arrive un jour ! Non pas « il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine », mais là tout de suite sur la Toile : deux petits malins ont mélangé les musiques de Star Wars avec des beats et la voix de Notorious B.I.G.

Notorious B.I.G., alias Biggie Smalls, Christopher George Latorre Wallace de son vrai nom, est une pointure du rap East Coast et du rap tout court. L’homme s’est fait descendre de quatre balles de 9mm le 9 mars 1997 à Los Angeles, alors que sa voiture était arrêtée à un feu au croisement de Wilshire boulevard et South Fairfax avenue. Voilà pour (re)situer l’artiste. Quant au mashup dont il est présentement question, il s’intitule Life After Death Star, soit un mix entre Life After Death, le titre que porte « ze » album du premier, et Death Star, l’Etoile de la Mort construite dans Star Wars par les infâmes suppôts de l’Empire. Les lyrics, les titres des morceaux (17 en tout) et la voix ont été puisés à droite et à gauche dans la (brève) discographie de Biggie.

Frontstage - LADS - 3

Résultat ? Certes, pas aussi génial que le Grey Album de 2004 (Dangermouse meets The Beatles meets Jay Z), mais ça « le fait » plus d’une fois quand même. « Dead Wrong » revisite par exemple joliment La Marche Impériale. Et puisqu’on cause Côté Obscur de la Force : Dark Vador hismelf fait entendre son filet de voix sur « Big Poppa ».

Le jeu consiste bien entendu à reconnaître les extraits musicaux ou se souvenir des scènes d’origine. Ainsi, on reconnaît l’orchestre de la Cantina de Mos Eisley (et quelques bruits de sabre laser) sur « Party ‘N Bullshit ». Ou le tapis sonore déroulé lorsque, dans le film de 77, Mark Hamill/Luke Skywalker scrute l’horizon de Tatooine (sur « Ten Crack Commandments »).

Frontstage - LADS - 2

Quant à cet Otaku Gang responsable du mashup susmentionné, il s’agit d’un duo composé de Solar Slim et de Richie Branson. Ils sont loin d’avoir la notoriété d’un Kanye ou d’un Booba, mais le premier n’en a pas moins joué les producteurs du côté de DefJam (« Homegurl », par Bone). Et le second, issu de San Antonio, est paraît-il l’auteur du thème de Toonami, un programme de séries animées diffusé notamment sur Cartoon Network.

Ah, j’allais l’oublier : si la chose vous tente ou vous titille la fibre de la curiosité, Life after Death Star est téléchargeable gratuitement sur le site des deux lascars

Didier Stiers

 

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

4 Comments

répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *